mardi 6 avril 2021

Minha mãe du comte de Monsaraz

António de Macedo Papança, plus généralement connu sous son titre de noblesse de comte de Monsaraz, est un poète portugais de la fin du 19e siècle et du début du 20e siècle. Nous avons choisi, dans sa riche production, le sonnet Mina mãe (Ma mère), dont nous proposons une traduction française. Il est tiré d’un recueil publié de manière posthume en 1952, A lira do outono. Le texte portugais et ma traduction française sont téléchargeables à partir du lien ci-dessous :

jeudi 18 mars 2021

Komm, Trost der Nacht, o Nachtigall !

Je propose un essai de traduction d'un poème de l’écrivain Hans Jakob Christoffel von Grimmelshausen (1622-1676), une des figures majeures de la littérature allemande du xviie siècle. Célébré pour son roman baroque Der abenteuerliche Simplicissimus Teutsch, paru en 1688, von Grimmelshausen s’est aussi distingué par une riche production poétique, dont nous présentons un échantillon, en proposant une traduction d’un court poème, Komm, Trost der Nacht, o Nachtigall ! Le fichier, contenant le texte allemand et ma traduction est disponible ici :

jeudi 11 mars 2021

Lamentations 3

     Je propose un essai de traduction du troisième chapitre du livre biblique des Lamentations. Dans cette pièce poétique, l'une des plus belles de l'Ancien Testament, l'auteur crie son plus profond désarroi face à la ruine de Jérusalem aux mains des Babyloniens. Construit sur un principe de tension croissante, ce texte fait place aussi à l'expression d'une authentique gratitude envers Dieu, auquel l'auteur fait  pleinement confiance et qu'il prie sans cesse de faire preuve de compassion envers son peuple persécuté : « Oui, le suprême amour de l’Éternel n’est pas terminé ! Oui, son insigne compassion n’est pas épuisée ! » (Lam 3, 22).

Ma traduction française, basée sur le texte hébreu de la Bible Hebraica Stuttgartensia, est téléchargeable en cliquant ici.


Extrait de Lamentations 3, d’après le manuscrit 
BL Or 2375 (texte hébreu et traduction araméenne)


lundi 8 mars 2021

    Je signale la parution de mon article intitulé « La Laudatio sancti Stephani du pseudo-Chrysostome : édition et traduction de la version arabe de BHG 1664 » dans la revue Orientalia Christiana Periodica, n°86 (http://www.orientaliachristiana.it/summaries2020.pdf). Cette homélie anonyme en l'honneur du protomartyr Étienne (répertoriée sous le numéro Bibliotheca hagiographica graeca 1664) n’était, jusqu’à présent, connue qu’en grec. La découverte d’une version arabe, attribuée à Jean Chrysostome, m’a conduit à éditer et traduire cette pièce, dont certaines leçons sont meilleures que celle du texte grec. Des notes philologiques viennent apporter un éclairage sur certains traits grammaticaux propres au registre de l'arabe moyen, dans lequel ce sermon a été composé. 




mercredi 13 janvier 2021

Ménestrel

L'excellent site Ménestrel référence de très riches ressources disponibles en ligne à destination des médiévistes. Le site est incontournable, en particulier, pour ses listes de catalogues de manuscrits. Pour le domaine éthiopien, notamment, Anaïs Wion, Marie-Laure Derat et Claire Bosc-Tiessé ont fait un travail remarquable de recensement et de description de tous les catalogues de bibliothèques, ville par ville (http://www.menestrel.fr/?-Inventaire-des-bibliotheques-et-des-catalogues-des-manuscrits-ethiopiens-).


mardi 12 janvier 2021

Clavis Clavium de Brepols

 La Clavis Clavium est une prodigieuse base de données fusionnant, en format numérique, toutes les claves (patrum graecorum, patrum latinorum, apocryphorum...) des éditeurs Brepols. La recherche, par mot-clef, auteur, titre d'œuvre ou numéro de CPG/CPL, permet de facilement retrouver toutes les références aux éditions et traductions de textes patristiques.

https://clavis.brepols.net/clacla/OA/Browse/Authors.aspx

mardi 5 janvier 2021

Je signale la parution du dernier Monde de la Bible (n° 235), qui présente un dossier consacré l’Éthiopien juive et chrétienne. Vous pourrez y lire mon article intitulé « L’écriture originale des lettres éthiopiennes », p. 38-43. Vous y découvrirez l'origine  singulière et fascinante de la langue et de l'écriture éthiopienne classique. Bonne lecture ! 



lundi 4 janvier 2021

L'ascension mystique de Bastāmī

Abū Yazīd Basṭāmī (ou Bistāmī), mort en 875, est un des plus grands mystiques de l’islam. Originaire de Bāsṭām, dans l’est de l’Iran, il fut célèbre pour ses propos extatiques (aaḥāt) : plongé dans un état d’ivresse et habité par la présence de Dieu (al-aqq, « le Réel »), Basṭāmī laisse parler le divin par sa bouche. Je propose une traduction du persan d'un texte tiré du célèbre ouvrage de Farīd al-Dīn ‛Aṭṭār (12 s.), Le mémorial des saints (Tadkiratu-l’awliy). Le narrateur y relate, sur le modèle de l’ascension du prophète Mahomet, l’ascension mystique (mirāǧ) de Basṭāmī auprès de Dieu et la vision glorieuse dont il est gratifié.

http://drive.google.com/uc?export=download&confirm=no_antivirus&id=1XjwmY_fEP2gJ55DSMMOOD-d5C13QKqiX