jeudi 22 juillet 2021

jeudi 29 avril 2021

L'invention du protomartyr Étienne

   J’ai l’immense joie de vous annoncer la sortie du livre tiré de ma thèse de doctorat, L’invention du protomartyr Étienne : sainteté, pouvoir et controverse dans l’Antiquité (Ier-VIe s.), dans la collection Judaïsme ancien et origines du christianisme des éditeurs Brepols.

La table des matières est consultable sur le site de l’éditeur :

http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503590127-1



mardi 6 avril 2021

Minha mãe du comte de Monsaraz

António de Macedo Papança, plus généralement connu sous son titre de noblesse de comte de Monsaraz, est un poète portugais de la fin du 19e siècle et du début du 20e siècle. Nous avons choisi, dans sa riche production, le sonnet Mina mãe (Ma mère), dont nous proposons une traduction française. Il est tiré d’un recueil publié de manière posthume en 1952, A lira do outono. Le texte portugais et ma traduction française sont téléchargeables à partir du lien ci-dessous :

jeudi 18 mars 2021

Komm, Trost der Nacht, o Nachtigall !

Je propose un essai de traduction d'un poème de l’écrivain Hans Jakob Christoffel von Grimmelshausen (1622-1676), une des figures majeures de la littérature allemande du xviie siècle. Célébré pour son roman baroque Der abenteuerliche Simplicissimus Teutsch, paru en 1688, von Grimmelshausen s’est aussi distingué par une riche production poétique, dont nous présentons un échantillon, en proposant une traduction d’un court poème, Komm, Trost der Nacht, o Nachtigall ! Le fichier, contenant le texte allemand et ma traduction est disponible ici :

jeudi 11 mars 2021

Lamentations 3

     Je propose un essai de traduction du troisième chapitre du livre biblique des Lamentations. Dans cette pièce poétique, l'une des plus belles de l'Ancien Testament, l'auteur crie son plus profond désarroi face à la ruine de Jérusalem aux mains des Babyloniens. Construit sur un principe de tension croissante, ce texte fait place aussi à l'expression d'une authentique gratitude envers Dieu, auquel l'auteur fait  pleinement confiance et qu'il prie sans cesse de faire preuve de compassion envers son peuple persécuté : « Oui, le suprême amour de l’Éternel n’est pas terminé ! Oui, son insigne compassion n’est pas épuisée ! » (Lam 3, 22).

Ma traduction française, basée sur le texte hébreu de la Bible Hebraica Stuttgartensia, est téléchargeable en cliquant ici.


Extrait de Lamentations 3, d’après le manuscrit 
BL Or 2375 (texte hébreu et traduction araméenne)