dimanche 6 décembre 2015

Le martyre éthiopien de l'évangéliste Marc

      Selon l’historien Eusèbe de Césarée, l’évangéliste Marc fut le premier à prêcher l’évangile en Égypte et, depuis lors, les coptes considèrent Marc comme le fondateur et le premier patriarche de l’Église d’Alexandrie. Le texte dont je propose une traduction française est extrait du Gadla Ḥawāryāt (« combat des apôtres »), une œuvre guèze (éthiopien classique) traduite de l’arabe au XIVe siècle et contenant les Vies et martyres des apôtres de Jésus-Christ (Matthieu, Luc, Philippe, André...). Le Martyre de Marc retrace l’arrivée de l’évangéliste à Alexandrie, la conversion du cordonnier ’Anyānos, la fondation d’une église et, enfin, son martyre aux mains des païens. Marc mourut, selon le texte, le dix-sept du mois de miyāzyā (25 avril), le même jour que l’anniversaire du Dieu Sérapis ; à l’ancienne divinité est ainsi substitué un nouveau patron pour l’Égypte, Marc.