mardi 17 février 2015

La version gotique de Luc 4, 1-13


       Le gotique est la langue germanique pour laquelle nous possédons les plus anciens témoignages manuscrits. L’évêque Wulfila (ou Ulfila) traduisit la Bible en gotique au ive siècle de notre ère ; il mit au point pour cela un alphabet original s’inspirant de l’onciale grecque. À l’exception de quelques fragments, la langue gotique est surtout connue par le Codex Argenteus, un évangéliaire écrit en lettres d’argent sur des feuilles teintes à l’aide de pigments végétaux de couleur pourpre. Nombre d’éditions de ce manuscrit ont paru depuis le xviie siècle. 

       Avec ma traduction téléchargeable ici, je reproduis aussi le texte de la vénérable édition d’Eric Benzell, qui a le mérite d’utiliser des caractères gotiques. Malheureusement les coquilles n’y sont pas rares ; je m’aiderai à cette fin du facsimile du manuscrit et de l’édition de référence de Wilhelm Streitberg, Die Gotische Bibel, 1822.

       Vous trouverez ci-dessous les photographies du fac-similé des feuillets 132-133 du Codex Argenteus, que l’on peut consulter sur le site suivant : The Codex Argenteus Online.