mercredi 27 août 2014

Délivre-nous du Mauvais (latin !)

      Il est des attentes (parfois longues) dans le métro parisien qui peuvent être instructives. C'est l'affiche du dernier film de Scott Derrickson, Délivre-nous du mal, qui attira dernièrement mon attention. Le titre reprend d'abord la septième supplique de la prière du Notre-Père ("Ne nous soumets pas à la tentation mais délivre-nous du mal"). Mais la prière à Dieu contraste avec l'invocation au diable, que l'on distingue, malgré les effets d'ombre exagérés, en arrière-plan de l’affiche. Pour qui connaît le latin, l'aura de mystère se dissipe bien vite. Mais la déception est encore plus vive quand on découvre que c'est du mauvais latin : Invocamus te ut ingrediaris ab inferis se traduirait par "Nous t'invoquons pour que tu entres des enfers". La phrase paraît étrange mais je ne pense pas avoir perdu mon latin ! Peut-être eût-il fallu écrire ut egrediaris, "pour que tu sortes" des enfers. Je ne sais pas si le diable parle latin (pourtant la langue de la sainte Église catholique !), mais je doute fort qu’il comprenne une invocation à ce point contradictoire...