jeudi 9 mai 2013

Une version slavonne de la vie de Tobie

       La traduction vieux-slave de la Chronique byzantine de Georges l'Hamartole (ou Georges le Moine), datant du IXe siècle, fut à la base d'une part importante de l'historiographie ancienne de langue russe. La Chronique de Nestor y puise nombre de faits et se présente même comme sa continuation. V. M. Istrin l'a publiée en 1920 en deux volumes. Cette édition est librement accessible sur archive.org :




      La vie de Tobie, qui est un abrégé du livre de Tobit et dont je propose une traduction, est extraite de cette chronique. A. Vaillant l'a également éditée dans son Manuel du vieux slave, tome II, de 1964. C'est ce texte dont je me suis servi pour ma traduction, qui est consultable en ligne :